les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT REGIONAL
TALENTS DES CITES 2008

image du mot "émergence" dans une police manuscrite"
photo indisponible

KAMLAFLOR

Créateur(s) : Elias MOKHLISS

Parrainé par la Caisse des Dépôts

Projet suivi par BGE Haute Garonne

Région Midi-Pyrénées | Toulouse

Activité | Produits cosmétiques 100% bio

 

Le projet

 

La demande en produits cosmétiques bio est en augmentation progressive sur le marché local, européen et mondial ». Ce constat a poussé Elias MOKHLISS, conforté par une formation scientifique en biologie végétale et biochimie, et par des années d'expériences dans des laboratoires de recherche (CNRS, laboratoires pharmaceutiques…), à s'engager dans la création de Kamlaflor. Entreprise de cosmétiques 100% naturelle et bio, sans conservateur de synthèse chimique et faisant appel à une technologie de conditionnement innovante, Kamlafor proposera des produits très riches en principes actifs (95%), alliant efficacité et santé dermatologique, et à un prix abordable. Kamlaflor ambitionne de se positionner comme une des références en matière de cosmétique biologique, répondant aux normes de sécurité de santé publique, avec une traçabilité totale : chaque produit sera livré avec son bulletin d'analyse de laboratoire. Kamlaflor commencera par commercialiser, par le biais d'import/export, la matière première pour les industries de cosmétiques. Dès sa troisième année, elle lancera une première série de sa propre gamme de cosmétiques, en collaboration avec des centres de recherche universitaires ou privés. Elias MOKHLISS est soutenu par la Boutique de Gestion CREER, ainsi que par sa femme, docteur en pharmacie, son frère biologiste… Il souhaite développer son projet dans son quartier La Faourette/Mermoz, pour contribuer à en améliorer l’image mais surtout la situation économique. « Embaucher des jeunes du quartier devrait permettre de les insérer dans la dynamique économique et sociale de Toulouse »

pointillés

retour