les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT NATIONAL
TALENTS DES CITES 2002

image du mot "création" dans une police manuscrite"
photo de MODE TWO

MODE TWO

Créateur(s) : Jean-Marie Bernard SALIMAN

Parrainé par le Ministère de la Cohésion des territoires

Région Paris-Ile-de-France | LES LILAS

Activité | Graff O'man

 

Le projet

 

Mode Two, 35 ans.
35 ans dont dix-huit de peinture à la bombe aérosol. Originaire de l’Ile Maurice, il peint la nuit, puis au grand jour, les murs des villes pour “ réhumaniser ”. Pionnier courtisé à l’étranger devenu incontournable dans le paysage urbain.

 

GRAFF O’MAN

“ Soit on vit, soit on meurt, il n’y a pas d’entre-deux ”. Alors il vit, pleinement. En “grand écart mental, culturel et psychique” continuellement. Un pied dans ses origines, l’Ile Maurice, le second de l’autre côté du Channel, à Londres où y il sera scolarisé dès ses 9 ans. Ou encore au-delà d’autres frontières où il trouve des murs à graffer sans risque d’avoir des noises, là où surtout on ne rechigne pas à le reconnaître. Il y a quelques semaines en Allemagne pour organiser un concours international de danse urbaine avec des éliminatoires dans 14 pays, du Brésil au Japon en passant par l’Afrique du Sud ; la semaine prochaine en Irlande du Nord suite à un appel d’offres remporté pour peindre une fresque commémorative après un attentat à la voiture piégée dans la ville d’Omagh faisant 23 victimes le 15 août 1998.

 

AUTODIDACTE COURTISE

Courtisé à l’étranger, car l’autodidacte est talentueux. Il est vrai que le gosse qui sèche les cours pour prendre l’aéroglisseur et filer à Paris pour graffer a des antécédents. Petits-fils de l’architecte de la cathédrale de Curepipe, il affine le trait depuis son enfance en reproduisant des personnages de BD ou ceux du Seigneur des Anneaux, et remporte à 13 ans un concours national de figurines de jeux de rôles. Fasciné par la culture hip hop - “Cette culture, c’est la dernière chance pour ceux qui sont en échec et se sentent exclus. C’est un univers dans lequel on peut s’exprimer, se retrouver, développer et cultiver son individualité, son propre regard sur le monde ” -, Mode 2 investit tous les supports urbains, pétri d’altérité et de grandes idées - “ Quand on a un don, il faut savoir en faire profiter ” - , mais doute lorsqu’on l’appelle chaque été pour animer un atelier auprès de jeunes bloqués à la cité. Las “d’être utilisé comme “‘Élastoplast social” ”, lui qui parle du graffiti comme d’une “thérapie de réhumanisation de la ville ”.


Mais “ ici, on considère cela très souvent comme un truc de gamin, on n’est pas pris au sérieux ”. Pourtant, Mode 2 termine le graphisme des pochettes de 16 compilations pour Sony Music France. Les “ années de galères ” et les “mois maigres ” sont derrière lui. Et si le gaulois rechigne décidément trop, Mode 2 n’hésite pas à “ semer où le terrain est fertile ” et va voir de l’autre côté des frontières si les murs sont plus gris. Prêts à recueillir le jet de son spray.

pointillés

retour