les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT REGIONAL
TALENTS DES CITES 2010

image du mot "émergence" dans une police manuscrite"
photo de Sonia Alaume

Sonia Alaume

Créateur(s) : Sonia ALAUME

Parrainé par la Caisse des Dépôts

Projet suivi par BGE AEDE

Région Languedoc-Roussillon | Montpellier

Activité | Couture, stylisme

 

Le projet

 

Autodidacte, Sonia ALAUME (36 ans) a appris la couture en regardant faire sa mère et a commencé par coudre ses propres vêtements, puis ceux de ses amies : des tenues de mariage ou de baptême avec une grande qualité des matières et une forte originalité dans la création.
Elle a décidé de faire de sa passion une activité professionnelle et de créer sous son propre nom, avec le statut d’artisan indépendant. Styliste reconnue dans la communauté gitane, elle souhaite diversifier ses créations avec des accessoires de mode (bijoux, sacs..), de décoration d'intérieur (linge de maison, coussins...) pour une clientèle diversifiée.
Elle est accompagnée dans son projet par différentes structures : le Secours Populaire qui l'a incitée à lancer son projet, la Boutique de Gestion AEDE et la couveuse Contex'art qui lui permet de tester son activité depuis avril 2009. Elle est aussi soutenue par ses proches et par l'association TAOU qui l'accompagne dans la création de son site internet et d'un book.
Sa clientèle est essentiellement issue des quartiers et pour répondre à la forte demande,
elle a investi dans du matériel professionnel : machine à coudre, surjeteuse, brodeuse… Elle envisage déjà de créer un emploi.
Talents de Cités est pour Sonia ALAUME « plus qu'un coup de pouce financier, une reconnaissance, une fierté ». Elle veut montrer qu' « il est possible de travailler, avec ou sans diplôme, à son compte de manière légale » et inciter d'autres à le faire. « J'espère que cela contribuera à améliorer l'image du quartier et des Gitans. »

pointillés

retour