les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT NATIONAL
TALENTS DES CITES 2003

image du mot "création" dans une police manuscrite"

ZINESTYL' (Entreprise individuelle)

Créateur(s) : Zinédine BOUZELIFA

Parrainé par Groupe Caisse d'Epargne

Projet suivi par l'ADIE et OGACA

Région Franche-Comté | Belfort

Activité | Dessinateur-Illustrateur-Maquettiste en collaboration avec les jeunes du quartier

 

Le projet

 

Zinedine ou Zine, de son surnom, est maçon de métier. Né à Belfort, il décide, en 1994, de quitter sa région natale où le chômage se fait de plus en plus pressant pour s’installer à Strasbourg. Il trouve du travail chez Manpower, puis multiplie les emplois en intérim. C’est Michel Campanini, responsable du secteur "jeune" au Centre socioculturel de Cronenbourg, qui découvre les dessins de Zine. Il lui propose d’exposer. Sa vie d’artiste commence en 1999.

 

Zine est un dessinateur né ; il manie le crayon depuis sa petite enfance. S’il est artiste aujourd’hui, c’est un peu par hasard. Michel Campanini découvre, les œuvres de Zine grâce aux enfants du quartier pour qui il dessinait : « Ce sont les gamins du quartier qui se sont répandus sur mes dessins et mon coup de crayon ». Michel Campanini en a entendu parler. Il m’a proposé d’exposer mes œuvres au Centre. C’était ma première expo, et le début d’une longue collaboration artistique.

Zine est dessinateur, auteur, illustrateur, plasticien. Son métier d’artiste, il le conçoit avec les autres. Le partage et l’apprentissage sont au cœur de sa conception de l’art. C’est pour cela qu’il a décidé de travailler avec des jeunes de la cité, de leur offrir la possibilité de s’exprimer et de développer leur potentiel artistique. « Je ne dessine jamais seul. Quand j’ai un projet, je monte une équipe de jeunes. C’est le travail en commun qui est beau, qui a de la valeur ». A travers les groupes de dessin et les projets en cours, Zine lutte contre la violence et l’intolérance.

Il a réalisé, avec 10 enfants de 13 ans, une fresque sur le thème "La vie dans la Cité", exposée au Centre de Cronenbourg. « Chaque animation se transforme rapidement en lieu d’échanges et d’expression où chacun trouve sa place. J’ai tous ces gosses avec moi, ils ne se disputent pas, il n’y a pas de casse. Une magie se dégage. Moi-même je ne la comprends pas. »

Zine est devenu un véritable symbole pour la jeunesse de la cité : « Pour eux, je représente une bonne image. Je suis quelqu’un d’intègre. Quand un gars se bat avec ses mains, ses idées, et qu’il réussit, il devient crédible. » C’est pour cette raison que les habitants du quartier de la Hautepierre l’ont élu "Citoyen d’Honneur". Zine se consacre aux autres et y trouve les plus belles récompenses : « Ces enfants qui viennent vers toi, c’est merveilleux. Ça te fait verser des larmes ».

Les projets ne s’arrêtent pas, loin de là. Sa prochaine mission : monter une équipe de jeunes issus de trois quartiers pour décorer les arrêts de bus de la ligne 50 et la station de tramway "La Rotonde" à Strasbourg. Zine souhaite également créer une ligne de vêtements (t-shirts, sweat-shirts). Il recruterait, pour la vente de ses produits, des jeunes "traînant dans les cités" afin de les insérer dans la vie professionnelle.

« Talents des Cités m’aide moralement. Ils m’ont félicité pour le travail que j’accomplissais auprès des jeunes. C’est une reconnaissance, c’est le plus important pour moi. »

pointillés

retour