les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT NATIONAL
TALENTS DES CITES 2004

image du mot "création" dans une police manuscrite"
photo indisponible

INDEPENDANCE PHONE (SARL)

Créateur(s) : Malika AYADI

Parrainé par Groupe Caisse d'Epargne

Projet suivi par BGE ACCES CONSEIL

Région Provence-Alpes-Côte-d’Azur | MARSEILLE

Activité | Société de commercialisation de services et produits liés aux télécommunications

 

Le projet

 

Malika Ayadi avait sûrement une revanche à prendre. Française d’origine algérienne, elle passe son bac, se marie et a deux enfants. Lorsqu’elle veut reprendre une activité professionnelle, on lui promet monts et merveille mais en attendant elle doit travailler bénévolement. Finalement, aucun contrat ne lui est proposé. Désabusée par l’attitude de ses employeurs, elle décide de travailler à son compte.

Installée depuis plus de 10 ans à la Viste, quartier de Marseille (15ème arrondissement), elle souhaite y développer une activité. Elle trouve un local en 2003, mais pour quelle activité ? Elle interroge son entourage, on lui conseille d’ouvrir un taxiphone. Il n’y en a pas à la Viste. Orientée par l’ANPE, elle rencontre la Boutique de Gestion de Marseille qui l’aide à monter son dossier… très vite puisqu’elle doit financer la caution du local !

Lorsqu’elle évoque son projet, tout le monde est pessimiste quant à l’obtention de d’aides. Ce n’est pas le premier taxiphone de Marseille… Résultat : sa famille participe au capital, elle obtient un prêt d’honneur de 6000 € et une subvention du Conseil Général de 6000 € et peut commencer les travaux et les négociations avec France Télécom.

Cela fera bientôt un an. Elle possède 8 cabines téléphoniques, a changé d’opérateur (30% moins chers en passant par des opérateurs européens plus compétitifs), et envisage de développer un service internet. Son taxiphone ne désemplit pas surtout en ce moment, période de ramadan.

Son mari partie prenante de la société l’aide au quotidien à tenir la boutique ouverte de 9h à 22h30. Son frère la conseille sur la gestion de l’entreprise. Elle dégage un salaire depuis 3 mois et les prévisions à 6 mois sont excellentes.

pointillés

retour