les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT NATIONAL
TALENTS DES CITES 2004

image du mot "création" dans une police manuscrite"
photo indisponible

Pack Basket - marque "AKILA" (EARL)

Créateur(s) : Maxime N’GUESSAN

Parrainé par la Fondation RATP

Projet suivi par l'Adie

Région Paris-Ile-de-France | NOISY-LE-SEC

Activité | Commerce – vente de vêtements de basket

WEB / WWW.AKILA.FR

 

Le projet

 

« Issu de l’aide sociale à l’enfance, j’ai souhaité à l’âge adulte réaliser un projet dynamique pour moi-même et pour les autres ». Maxime N’GUESSAN vit à Noisy le Sec dans le quartier « Cité du marché » depuis l’âge de 6 ans. Passionné de basket, entraîneur et animateur auprès des plus jeunes, il construit son projet professionnel grâce au réseau qu’il s’est constitué.

En avril 2003, il crée sa société de conception et de vente de tenues de basket. Tous ses vêtements, vendus à des prix abordables, sont particulièrement adaptés au basket (grande taille, matière anti-transpirante). Il dessine ses modèles (tee-shirts, ensembles de basket, sweat-shirts réversibles…) et les fait fabriquer au Portugal. Il compte à son actif une centaine de clients essentiellement des particuliers.

Son activité aujourd’hui ne lui permet pas encore de dégager un salaire. Aussi, occupe-t-il un emploi à temps partiel. Il a bénéficié du soutien de l’ADIE, de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Saint Denis et de la Fondation de la Deuxième Chance.

Outre le soutien financier, Maxime N’GUESSAN attend de Talents des Cités une aide dans sa recherche de partenaires, la reconnaissance de son professionnalisme et aussi un encouragement. « C’est un vrai challenge que je me suis lancé. J’ai laissé tombé beaucoup de choses pour réaliser mon rêve et je réussirai ».

pointillés

retour