Recherchez
un lauréat

LAURÉAT National | 2003

Catégorie Création

2003-sonia-mebarki-ha-so-fa-talents-des-cites-creation-1.jpg

HA.SO.FA

Sonia MEBARKI

Parrainé par Fondation Vinci pour la Cité

  • Projet suivi par la Boutique de Gestion Arpège
  • Région Languedoc-Roussillon
  • Activité | Financement de voyages des jeunes du quartier grâce à l'épargne des adhérents de l'association (Bourse Solidarité Vacances)

LE PROJET

Respectivement secrétaire, trésorière, présidente et adjointe de HA.SO.FA., ces quatre jeunes femmes en recherche d’emploi, amies depuis l’enfance, sont originaires des quartiers Pissevin et Valdegour à Nîmes.
L’an dernier, elles ont envie de vacances d’été pour oublier les « galères » et changer d’air. Nos luronnes s’adressent au Centre social, culturel et sportif de Nîmes ; pragmatique, Sylvie leur conseille « de mettre de l’argent de côté pour partir ». Bon sang mais c’est bien sûr ! il faut é-par-gner !

 

Les filles ont vite compris les avantages de l’épargne. Décidé à en faire profiter les autres, le quatuor a créé HA.SO.FA. et défini les objectifs : favoriser l’autonomie et la mobilité des jeunes des quartiers « parce que cela fait du bien de changer d’air, de décompresser ».

Le principe : HA.SO.FA. offre la possibilité aux jeunes de 16 à 25 ans d’épargner pour un projet de loisirs en versant entre 15 et 45 euros par mois. Déposé à la banque, le pécule se bonifie au fil des mois. L’association est adhérente à « Bourse Solidarité Vacances ». Les jeunes peuvent ainsi accéder aux offres des Comités d’Entreprises acteurs de ce dispositif national.

La Direction Départementale Jeunesse et Sports (DDJS) par l’intermédiaire de Ville Vie Vacances versera 1 500 euros. Mais les fonds tardent. L’activité ne démarrera qu’en janvier 2003. Le Centre social, culturel et sportif de Nîmes fournit le local.

« On en a parlé autour de nous et les jeunes ont adhéré. L’hiver dernier, certains ont pu partir au ski. En l’espace de 6-7 mois, nous avons envoyé 81 jeunes en vacances. Aujourd’hui, nous avons 50 adhérents ; frais d’inscription : 2 euros. On ne s’attendait pas à une telle réussite ».
Les rêves de voyages sont parfois internationaux. Il y en a même un qui économise pour la Nouvelle-Zélande.

L’association apporte aussi un soutien logistique aux jeunes porteurs de projet et leur permet de s’organiser. Par exemple, déclarer une buvette pour gagner un peu d’argent, servir de caution, demander une subvention pour mettre en place des actions.

« Etre Talents des Cités pour nous c’est la reconnaissance de nos efforts. Cela nous stimule pour continuer et les jeunes viennent plus nombreux. Deux groupes se sont inscrits pour les prochaines vacances de ski. »
Pour le moment, cette activité ne peut les faire vivre. Mais demain ? « Le rêve, ce serait que cela devienne un projet professionnel pour nous quatre. »

 

vignette-video-mire2.png

> Voir la vidéo