Recherchez
un lauréat

LAURÉAT National | 2012

Catégorie Création

mohamed-djebaili-planete-food-talents-des-cites-creation-1.jpg

PLANETE FOOD

Mohamed Djebaà¯li

Parrainé par Epareca

  • Projet suivi par BGE Franche-Comté
  • Région Franche-Comté | Besançon, Quartier de la Planoise
  • Activité | Restauration rapide

LE PROJET

Après son bac, Mohamed Djebaïli étudie pendant deux ans les Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) ainsi que les langues étrangères appliquées avant de se lancer dans une carrière de footballeur professionnel. Pendant 7 ans, ce sportif de haut niveau joue dans différents clubs de 3e et 4e division aux quatre coins de la France : Besançon, Evian-Thonon, Calais et Vesoul.

 

A 29 ans, il souhaite se mettre à son compte. La vente du fonds de commerce d’un restaurant dans La Planoise, quartier de son enfance, le décide à lancer sa propre activité commerciale. A l’automne 2011, il ouvre PLANETE FOOD, un établissement de restauration rapide. A la carte de ce restaurant accessible et convivial : paninis, burgers… mais aussi des spécialités originales issues des cuisines tex mex et indiennes.

 

Majoritairement familiale, la clientèle de ce restaurant est intergénérationnelle et cosmopolite. Grâce à son service de livraison, la renommée et l’activité de PLANETE FOOD ont rapidement dépassé les seules limites du quartier de la Planoise.

 

Mohamed Djebaïli, qui intervient souvent au sein de l’Association Sportive des Quartiers de la Planoise (ASQP), est impliqué dans la vie du quartier dont il connait la plupart des habitants. PLANETE FOOD accueille de nombreux stagiaires issus de la Planoise et Mohamed Djebaïli prodigue régulièrement des conseils aux jeunes qui souhaitent lancer leur propre activité.

 

Mohamed Djebaïli a bénéficié d’un accompagnement de 3 mois de BGE Franche-Comté. PLANETE FOOD, qui emploie aujourd’hui 4 salariés, prévoit de recruter deux nouveaux employés en 2013.

 

« Je souhaite faire prendre conscience du dynamisme de mon quartier, de son potentiel humain et économique. Ma volonté est de créer du lien et une dynamique entre les habitants, stimuler l’esprit d’initiative des jeunes, et encourager les activités porteuses d’emploi car je sais que nos quartiers sont de vrais viviers de talents ».