Recherchez
un lauréat

LAURÉAT National | 2012

Catégorie Création

martin-doucot-etre-mobil-c-est-permis-talents-des-cites-emergence-1.jpg

ÉTRE MOBILE, C'EST PERMIS !

Martin Doucot

Mention spéciale

Parrainé par GDF SUEZ

  • Projet suivi par BGE Haute-Garonne
  • Région Midi-Pyrénées | Toulouse, Quartier Papus
  • Activité | Accompagner le développement de la mobilité des personnes pour favoriser leur autonomie

LE PROJET

Titulaire d’un Master en Economie Solidaire,Martin Douçot a toujours été impliqué dans le secteur associatif au sein duquel il a occupé différentes responsabilités.
 

En 2008, dans le cadre de son Master, Martinrédige un mémoire consacré aux auto-écoles sociales. Il rejoint alors un groupede réflexion sur la question de la mobilité et de la préparation au permis deconduire pour les personnes en difficulté, mis en place par quatre structuresd’insertion professionnelle et sociale (Alliances et Cultures, le Tremplin, leCIDFF Haute Garonne et Desbals Services) de la ville de Toulouse. Dès lors, lejeune toulousain de 30 ans participe à toutes les étapes du projet de créationd’une auto-école sociale dont il deviendra le directeur.

 

Créée en 2010, ÊTRE MOBILE, C’ESTPERMIS ! est une auto-école associative qui propose aux publics endifficulté des méthodes d’apprentissage adaptées et des solutions definancement.

 

Parce que le manque de mobilité constituesouvent un frein, ÊTRE MOBILE, C’EST PERMIS ! fait du permis de conduireun levier d’insertion sociale et professionnelle et un vecteurd’autonomie.  Depuis sa création, l’associationa déjà accompagné près de 40 personnes. Au-delà de l’obtention du fameux permis,cette auto-école pas comme les autres permet à ses bénéficiaires de retrouverconfiance en eux.

 

Installée à Papus, ÊTRE MOBILE, C’ESTPERMIS ! participe aussi à la vie du quartier et organise diversesactivités à destination de ses habitants.

 

Martin, qui a bénéficié d’un accompagnementde 9 mois par BGE Haute-Garonne, développe l’auto-école au quotidien avecPascale Bruyère, sa coordinatrice sociale et Sébastien Verdoux son moniteur. L’équipes’est déjà agrandie avec le recrutement d’un deuxième instructeur au cours del’été.

 « Cette aventure m’apermis de prendre conscience que nous étions en mesure de menerprofessionnellement un projet ambitieux qui a des conséquences directes sur sonterritoire et qui répond à un véritable besoin.»