les lauréats

Palmarès national

catégorie Création

catégorie Emergence

Palmarès régional

catégorie Création

catégorie Emergence

je recherche un lauréat

Bouton inscription en ligne - prochaine édition à partir du 2 janvier

Pour contacter les lauréats :

joindre l'équipe organisatrice (BGE)

du concours au 01 43 20 54 87

nous contacter

Lien "Je suis candidat"Lien "Je suis partenaire"Lien "Je suis journaliste"Lien "J'accompagne un créateur"

LAUREAT NATIONAL
TALENTS DES CITES 2012

image du mot "émergence" dans une police manuscrite"
photo de STUDIO ROZAS

video-studio-rozas-talents-des-cites.jpg

vidéo France Télévisions

STUDIO ROZAS

Créateur(s) : Sandro Rozas

Parrainé par le Sénat

Projet suivi par BGE Guadeloupe

Région Guadeloupe | Quartier Nérée - Les Abymes

Activité | Photographe

 

Le projet

 

Après avoir obtenu un Bac STT, Sandro Rozas part en métropole pour passer un DEUG en Administration Economique et Sociale (AES), tout en suivant quelques stages pour s’initier à la photo. Il décide de s’y consacrer pleinement en 2007 et rejoint Foto Gwada Services, le laboratoire photo tenu par sa mère afin de la seconder. Il renforce alors ses bases en techniques de la photographie et sa connaissance des logiciels grâce à diverses formations. Sandro développe un talent pour la photographie qu’il ne soupçonnait pas, d’autant qu’il est atteint d’une rétinopathie congénitale et de daltonisme : « Mes problèmes de vue auraient dû être une barrière infranchissable, pourtant ma motivation et ma passion pour la photo m’ont permis de développer d’autres sens ».

 

Sandro décide d’aller au bout de sa passion pour la photographie et ouvre en Juillet 2012 le STUDIO ROZAS, sa propre entreprise. Photos en studio, livres de mariages, photos de classe… Son regard imaginatif, créatif et audacieux lui permet de produire des travaux originaux et de qualité. Soutenu dans sa démarche par BGE Guadeloupe, il bénéficie d’un accompagnement de 9 mois.

 

Installé dans le quartier de Nérée, où il a grandi, Sandro Rozas travaille en quasi-totale autonomie (une personne l’aide parfois, uniquement sur la phase de post-traitement). Il n’oublie pas que c’est à force de ténacité qu’il vit aujourd’hui pleinement sa passion : « Je n’aime pas trop revendiquer mes problèmes de vue mais je souhaite rappeler que même si on n’est pas prédestiné à faire quelque chose, il faut se battre pour y arriver ».

 

Une philosophie et un amour de la photo qu’il ne manquera pas de transmettre : « En tant que lauréat du concours Talents des Cités, j’espère non seulement aider à faire émerger les porteurs de projets, mais aussi contribuer au dynamisme et à la vie de mon quartier en proposant, par exemple, des stages photo ».

pointillés

retour