Recherchez
un lauréat

LAURÉAT National | 2009

Catégorie Création

2009-azeddine-archaoui-ar2p-talents-des-cites-creation-1.jpg

AR2P

Azeddine ARCHAOUI

Parrainé par Presse Quotidienne Régionale

  • Projet suivi par le MAPE
  • Région Aquitaine
  • Activité | Rénovation d'appartements

LE PROJET

Titulaire d’un DEUA – diplôme d’études universitaires appliquées – en électronique, de l’Université de Béchar en Algérie, Azeddine ARCHAOUI aurait pu être ingénieur. Mais en France, il est embauché dans une entreprise de peinture murale et de revêtement. Il apprend le métier : pose de revêtement de sol et mur, pose de parquet et de carrelage, peinture intérieure, extérieure, plâtrerie… En 2007, un logement HLM, très dégradé, est attribué à sa mère. Il décide de le rénover. Il est alors remarqué par un gestionnaire d’HLM pour la qualité de ses prestations et l’originalité de ses couleurs.
Conseillé par le MAPE – Mouvement associatif des professionnels et entrepreneurs, il lance en décembre 2008, à 33 ans, son entreprise, AR2P, à Cenon dont il est originaire. « Mon activité est de rendre accessible le relooking des logements pour les quartiers populaires ». Il a déjà un véhicule et du bon matériel. Pour avoir de bons employés, il a organisé une formation des jeunes avec le lycée professionnel voisin. Il devrait créer trois emplois cette année.
Son marché est essentiellement local, dans les offices HLM en zone franche, pour 75%. Il développe également une clientèle de particuliers. Son objectif est d’élargir la zone géographique de son activité, avoir des marchés plus importants, et à terme des marchés publics.
Pour Azeddine ARCHAOUI, « avoir fait des études permet d’acquérir une confiance en soi et négocier d’égal à égal avec toutes les professions ». Il veut partager cette confiance pour que d’autres puissent à leur tour construire leur projet professionnel et personnel. Intervenant dans les cités HLM, il réalise les travaux à moindres coûts. Il forme aux techniques de décoration « les jeunes du quartier qui veulent améliorer leur cadre quotidien, et non pas le salir et le détruire comme cela est trop souvent montré » et parce que « avoir accès à un logement de qualité conforte dans chacun dans sa dignité ».